Après les vacances d’été 2018, il y aura la rentrée scolaire et les foires aux vins (comme chaque année) mais également les élections communales. Et vu que les communications originales des uns et des autres en quête de votes ont commencé, voici un petit prérequis en 10 points pour tout candidat qui souhaiterait obtenir mon vote à Auderghem. Tu es ce candidat ? Dis-le moi, s’il te plaît, car je désespère de te trouver un jour…

1 – Tu as minimum 5 ans d’expérience professionnelle en dehors du monde politique.
Ben oui,  je ne vais quand même pas voter pour quelqu’un qui n’a jamais bossé pour gagner sa vie.

2 –  Tu t’engages à limiter ta carrière politique à maximum 10 ans.
Pour moi, politicien, ce n’est pas un métier, c’est un service que l’on rend de façon temporaire à la société. Et ce qui guidera tes choix, c’est bien de rendre service à la société, et pas de sécuriser ton emploi à vie. Ensuite, tu reprendras ta vie professionnelle pour répondre à d’autres aspirations, pourquoi pas celles de reconnaissance ou de fortune, car ce n’est pas durant ton mandant politique que tu dois chercher à la satisfaire.

3 – Tu rendras la laisse et le ramassage des crottes obligatoires pour tous les chiens partout dans la commune, et tu veilleras à ce que l’on sanctionne les contrevenants de manière suffisamment dissuasive. Et puis, tu pourrais même aller jusqu’à réserver un espace clôturé dans lequel les toutous pourront s’ébattre en toute liberté.
Ça peut paraître futile, pourtant, c’est vraiment pénible de craindre pour la sécurité des enfants (et des adultes) et de slalomer entre les crottes. Les chiens, super amis des hommes, se baladent en laisse et leurs maîtres ramassent leur jolie sculptures fécales. 

4 – Tu feras respecter le code de la route et veilleras à ce que les contrevenants soient sanctionnés de manière suffisamment dissuasive.
Se garer en double ou triple file, sur les passages piétons, sur les trottoirs, rouler à 70 km/heure en zone 30 km/heure, se garer à contre-sens, toutes ces incivilités mettent les piétons, cyclistes, enfants, personnes âgées en danger. Stop, s’il vous plaît !

5 – Tu ne feras pas de ségrégation communautaire sur base du rôle linguistique.
Penser son action politique pour les francophones, les néerlandophones, les germanophones, les hispanophones, franchement, ça n’a aucun sens, ça sert uniquement à sécuriser un vivier d’électeur et un job à vie, mais toi, après 10 ans de service de la commune, tu repartiras vers d’autres défis, tu peux donc t’attaquer à de vraies améliorations.

6 – Tu te débrouilleras pour que l’on construise un skatepark digne de ce nom dans la commune.
Skateboard, trottinette, bmx, roller, ce sont des sports actuels, rigolos, vecteurs de communication et mixité sociale, alors, s’il te plaît, fais un effort pour que notre commune offre un espace adéquat aux jeunes adeptes de ces disciplines.

7 – Tu encourageras chaque citoyen à faire preuve de civisme dans tous les gestes du quotidiens et encourageras la courtoisie et la solidarité.
Communique, affiche, montre l’exemple, félicite, organise des communications dans les écoles et les entreprises, sanctionne,  verbalise … fait le nécessaire pour que les habitants se comportent comme des êtres civilisés et pas des égoïstes je-m’en-foutistes. 

8 – Tu mandateras les citoyens pour agir comme des bons pères de famille, envers tous les habitants de la commune.
Un enfant, un jeune, un adulte, qui se met en danger, met les autres en danger, dégrade le bien commun devrait être rappelé à l’ordre avec bienveillance et fermeté par les autres citoyens. Cessons de fermer les yeux et de tout tolérer, sans oser dire un mot. Tu montreras l’exemple ?

9 – Tu communiqueras de façon claire et précise, tu prendras position et des engagements.
Tu prends position, tu communiques ton plan, et tu nous dis clairement ce qui a marché et ce qui a raté. Rater, ce n’est pas grave, mais ne pas choisir de cap, c’est le naufrage garanti !

10 – Et finalement, tu prendras toutes les initiatives nécessaires afin de garantir le bien-être des citoyens à long terme, avec une attention particulière pour le défi écologique.
Ben oui, l’ami, je te demande d’avoir une vision, d’agir pour le bien des habitants à long-terme et pas juste en vue des prochaines élections, et surtout de prendre des mesures suffisantes pour contribuer au sauvetage de la planète. Donc dans ta vision, il y aurait moins de pollution, plus de transport soft, des arbres, des places, des bancs publics, des commerces de proximité, il ferait vraiment bon vivre chez nous et le plastic serait un lointain souvenir.

Tu es prêt à t’engager sur ces 10 petits points ? Fais-moi signe, je serais vraiment heureux de ne pas voter blanc !