Les 3, 4 et 5 Mai, je faisais partie des membres du jury de l’édition 2012 du Concours Mondial de Bruxelles organisé à Guimarães, au Portugal : je suis fier, heureux et impressionné !

Ben oui, comment ne pas être fier d’avoir l’honneur de participer à ce concours, l’honneur de déguster d’arrache-pied, concentré, entouré de professionnels qui ont fait leurs preuves à de nombreuses reprises, dans un but clairement perceptible durant tout le concours : aider le consommateur, sans oublier que le vin est avant tout un plaisir à partager !

Ensuite, je suis heureux. D’une part parce que je vais enfin pouvoir répondre sereinement à la question qui m’est si souvent posée : « Marc, elles veulent dire quelque chose ces médailles sur les bouteilles de vin? ». Je ne pourrai évidemment pas me prononcer pour toutes les médailles, mais pour celles obtenues au Concours Mondial de Bruxelles, même si un jury n’est pas infaillible, si les jurés ont leurs limites, leur subjectivité et leurs failles, je peux témoigner du sérieux et du professionnalisme avec lesquels les dégustations sont organisées. Ca ne déconne pas, je vous assure ! Sauf quand on a finit de déguster 😉 Et d’autre part parce que les pros du vin que j’ai rencontré, quelques soit leur âge ou leur nationalité, n’oublient pas que le vin, c’est avant tout un moment de convivialité à partager.  Beaucoup de bonne humeur donc!

Et pourquoi t’es impressionné Marc ?
Comment dirais-je? Vous auriez du voir ça! Plus de 8.000 vins, 320 membres du jury,… le tout réglé comme sur du papier à musique, avec des dégustateurs venus de tous les horizons… Une organisation impressionnante, même s’il y a toujours des petits accrocs ici et là… comme le déjeuner belge qui n’a pas vraiment fait honneur à notre fière patrie.

Bon, vous l’aurez compris, vivement la prochaine édition !!!