Bon, en général, on prend du vin, du web, un peu de jargon anglo-saxon et ça ne veut plus rien dire… donc, même si je n’arrive pas à faire hyper clair, je pense qu’une tentative d’expliquer brièvement vaut la peine, ne fut-ce que pour aider ma môman qui me lit 😉

Le Forum est un espace de discussion publique (ou au moins ouvert à plusieurs participants). Les discussions y sont archivées ce qui permet une communication asynchrone.

Exemples: La Passion du vin, Dégustateurs

Particularités: ils datent du début des années 2000 et les intervenants avaient l’habitude d’utiliser des pseudonymes plutot que devoiler leur véritable identité. Cet anonymat peut catalyser, dans certains cas, l’agressivité des intervenants et diminuer leur crédibilité.

Le Blog est la version courte du mot « weblog ». Il s’agit d’un site web qui affiche les publications d’une ou plusieurs personne dans un ordre chronologique, avec des liens avec les commentaires éventuels sur chaque publication.

Le Blogger est la personne qui assure la gestion et mise-à-jour d’un blog.

Exemples: Emmanuel Delmas (Sommelier-vins.com), Fabrice Leglatin (Vinsurvin), Anne-Victoire Monrozier (Miss Vicky Wine), François Desperriers et Aurélien Ibanez (Bourgogne Live), moi-même ( Blog Vinogusto et ce blog personnel),…

Particularité: comme le jogger peut être peintre, plombier ou informaticien, le blogger peut être oenologue, sommelier, vigneron, maître de chai, acrobate, journaliste, critique ou pourquoi pas dentiste. Etonnament, les critiques de vin de la génération papier ont tendance à accuser les bloggers qui gèrent un blog sur le thème du vin de se prendre pour des critiques ou des experts.

Réseau social: ensemble de fontionalités permettant aux utilisateurs d’entrer en relation les uns avec les autres. On fait souvent la différence entre les réseaux sociaux génériques (Facebook, Netlog, Linkedin, Twitter,…) et les réseaux sociaux spécialisés sur le vin tels que Vinogusto ou Adegga.

Ces moyens de communication sortent de nouveaux  leaders d’opinion de l’ombre. Certains considèrent qu’ils empiètent sur les plates-bandes des experts d’autrefois, dont la chasse était gardée par leur accès exclusif aux médias papiers (revues spécialisées et guides).

Les marketers n’ont pas dormi longtemps et le métier de Community manager est né. Il a pour but d’animer et de fédérer pour une société ou une marque les échanges entre internautes utilisant les service web tel que les réseaux sociaux et de faire respecter les règles de bonne conduite au sein de cette communauté. Dans le monde du vin, c’est souvent une improvisation par le un membre de l’équipe du domaine, mais il y des pros dans le monde anglophone (Rick Abras).

Et pour aider les marques à monitorer les présences sur le web, des outils comme Wineeverybody ou Cruvee.

Le Site de vente en ligne, c’est simplement un magasin sur internet qui permet de découvrir les produits et les commander.

Exemples: Millésima, Vinatis, Espacevin,…

Le Site de vente privée: voir post sur les sites de vente privée de vin.

Les comparateurs de prix spécialisés

Une catégorie que j’avais omis. Il s’agit de sites web dont la spécialité est d’aggréger un maximum d’offres de vin afin d’aider les consommateurs à dénicher leurs bouteilles au meilleur prix. Certains se limitent aux offres des sites de vente en ligne (Winedecider, Eccevino,…), d’autres intègrent également les offres des magasins physiques (90pluswine, wine-searcher, vinopedia,…).

Particularité: ces sites sont particulièrement efficace pour les consommateurs qui savent quel vin ils cherchent, par contre, peu de contenu pour aider à choisir ou obtenir des suggestions.