Il y a ceux qui n’y croient pas, il y a ceux qui en espèrent trop, et puis il y a un jute milieu qui intègre les réseaux sociaux dans une stratégie globale, et je pense qu’ils ont raison. Mais attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas écrit, dans le cas du vin par exemple, il ne suffit pas de créer une page Facebook et s’acheter 100.000 likers pour voir les ventes de vin s’envoler, hein !

En fait, l’intro, on s’en fout un peu, elle est là pour faire joli, mais ce que je voulais partager, c’est un petit exemple tout frais.

Etape 1 – Je  lis une publication de Eric Bernardin sur Facebook (pour la petite histoire, j’ai fait sa connaissance en ligne il y a quelques semaines alors qu’il m’injuriait lâchement – comme quoi, la vie…).

10-12-2014 16-40-26

Etape 2 – Je clique sur le lien et survole l’article de Eric Bernardin qui avait partagé sur Facebook

10-12-2014 16-35-12

Etape 3 – Je partage l’article sur Facebook pour tester les réactions de mes contacts Bordelais.10-12-2014 16-30-53

Etape 4 – Quelques réactions sur Facebook, certains connaissent déjà l’endroit, d’autres me disent qu’ils vont essayer.

Etape 5 – Le soir même, un ami d’avant Facebook plus vu depuis trop longtemps se rend dans le restaurant le soir même et confirme qu’il a passé un excellent moment.

10-12-2014 16-42-54

Et normalement, il ne partage pas les photos de sa bouffe à tort et à travers sur les réseaux sociaux. Mais là, c’était « soooo good » qu’il le fait!

10-12-2014 16-45-10

Etape 6 – J’ai hâte d’être à Bordeaux pour visiter ce restaurant moi-même ! Puissant, non ?

Etape 7Je prends note du restaurant Miles sur Vinogusto 😉