Il y a une question qui revient régulièrement et qui finit par m’énerver : « quel est ton vin préféré, ou du moins ton appellation préférée ? » – d’autant plus énervant quand un site de vente en ligne veut m’obliger à lui dire quels sont mes appellations favorites pour qu’il puisse me dire ce que j’aimerai. Je me demande franchement ce qu’il me conseillerait après que j’aie avoué avoir eu autant de plaisir avec un Beaujolais, un Vin Jaune du Jura et Gris de Toul par exemple.

Franchement, c’est dingue, pourquoi doit-on aimer en particulier une appellation ou un vin? Ce que j’aime dans le vin, ce sont les découvertes, les plaisirs inattendus, les coups de foudre, les bons souvenirs, les amis fidèles,… donc j’aime tous les vins à priori et le choix dépendra de l’humeur, du plat, des convives, du lieu et des opportunités du moment, mais surtout du plaisir ressenti en partageant la bouteille.

Et puis, les goûts évoluent, et plus on en découvre, plus on est apte à savourer des choses nouvelles, pas encore expérimentées, qui sorte de notre cadre de référence. D’ailleurs, vous auriez aimé voir ma tête lors de ma première rencontre avec un Vin Jaune 😉

Un truc encore plus dingue : c’est de vouloir décider carrément que j’aime ou n’aime pas les vins de Bordeaux, ou le cépage Gamay, ou les vins Allemands. Comment peut-on envisager des classifications aussi réductrices, de tels raccourcis. Vraiment trop réducteur. Voilà, il fallait que je le dise, je trouve ça fou.