Lorsque l’on aborde le sujet de la promotion des vins via Internet avec les producteurs, les réactions peuvent être très différentes. Il y a les convaincus de la première heure pour qui site internet, e-mail, blog, twitter, facebook, vinogusto,… sont des concepts évidents. Il y a encore quelques rares adeptes du « Internet, ça ne sert à rien! ». Et puis, il y a tous les courageux qui essaient d’ajouter le volet communication via internet aux nombreuses autres compétences exigées par le métier de vigneron: « Internet? Oui, oui, on communique, on y est déjà, on a un site! ».

Pour promouvoir ses vins, un site internet ne suffit pas

Un site de producteur bien conçu (attention au flash qui tue le vin) est un premier pas mais ce n’est pas suffisant.

Le site du vigneron est pratique pour les consommateurs qui connaissent déjà le nom du domaine ou l’un de ses vins. On le trouve via une simple recherche via des moteurs de recherche comme Google, Bing, Yahoo,… Par contre, pour les consommateurs potentiels qui ne connaissent pas encore le domaine, c’est comme si le site n’existait pas. C’est un peu comme glisser le nom d’un illustre inconnu dans le dictionnaire des noms propres, personne ne consultera sa présentation.

Comment faire connaître ses vins sur Internet?

1. Tisser des liens entre les sites
Sur votre site internet, parlez de votre domaine et de vos vins bien sûr, mais inviter également l’internaute à découvrir les sites des autres producteurs de votre appellation. Parlez des collègues que vous estimez et ils parleront de vous. L’amateur est friand de nouvelles découvertes et il sera heureux de profiter ces suggestions.

Sur son blog, Jean-Luc Thunevin parle des vins de Hervé Bizeul qui parle lui-même des vins de Jean-Luc Thunevin. Deux producteurs découverts au hasard de mes lectures sur… Internet.

2. Communiquer avec les consommateurs
Tout d’abord, répondez aux e-mails qui vous sont envoyés. Ca paraît évident mais est trop souvent négligé. Ensuite, envisagez d’utiliser les réseaux sociaux qui se caractérisent par les interactions entre les utilisateurs.

Sur Facebook, vous pouvez vous inscrire en tant que personne (je préfère parler avec Philippe Estrade du Château Lalis qu’avec Château Lalis) et créer une page de présentation de votre domaine, par exemple Chateau Palmer. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à retrouver vos connaissances inscrites sur Facebook et les inviter à devenir fan de la page de votre domaine. A partir de là, à vous d’entrer en contact et de communiquer (pas faire de la pub!). Parler de votre domaine, de vos vins et des vins de vos collègues. Répondez en personne aux utilisateurs qui réagissent à vos publications. Personnalisez vos interactions.

Sur Vinogusto, vous pouvez commencer par vous inscrire en tant qu’utilisateur classique (idéalement avec votre nom et prénom, par exemple Yves Payan) et y ajouter/commenter votre domaine et vos vins. C’est gratuit et permet déjà d’entrer en contact avec les consommateurs et, le cas échéans, de préciser l’adresse internet de votre site dans votre profile et sur la fiche de présentation de votre domaine. Pour une promotion plus efficace de vos vins, Vinogusto vous propose 2 types d’abonnement (à partir de 120€/an).

3. Communiquer, ce n’est pas faire de la pub
Que ce soit via Facebook, Twitter ou un réseau social sur le vin comme Vinogusto, pensez à vos lecteurs. Ils sont sans cesse matraqués par de la publicité alors qu’ils recherchent des sources d’information, des pistes de découvertes, des échanges. Parlez-leurs de vos vins comme vous le feriez avec votre meilleur ami, pas comme dans un spot publicitaire.

4. Allez à la recontre des consommateurs
Investir dans un site internet et attendre le visiteurs passivement, c’est un peu comme ouvrir une superbe boutique dans une ruelle peu fréquentée, lugubre et sombre. Le magasin est splendide mais les clients font défaut.

Les consommateurs avides de nouvelles découvertes se recontrent sur les réseaux sociaux génériques ou spécialisés. C’est là que vous pouvez aller à la rencontre de ceux qui ne vous connaissent pas encore. D’après le ranking Alexa, Facebook est le 2ème site le plus visité au monde (après Google), et Twitter pointe déjà en 12ème position. Pour les réseaux sociaux sur le thème du vin, Vinogusto est le leader européen et il tient tête à ses concurrents américains.

Sur son site Love that Languedoc, Ryan O’Connell partage quelques conseils avec vous. De même, sur le blog de Vinternet, vous trouverez quelques conseils sympas.