La première question que je pose paraît souvent débile à mon interlocuteur candidat golden boy de la vente de vin online. Qu’allons-nous vendre ? Ben du vin pardi, et du bon ! La bonne nouvelle, c’est qu’on se limite au vin, parce qu’il n’est pas rare que l’on veille en profiter pour vendre des cave à vin, des tabliers, des verres et carafes, pourquoi pas des cours, quelques animations à domicile, des voyages dans les vignobles et même un meet and greet avec Robert Parker.

Il reste quand même à définir quel type de vin. Des grands crus prestigieux et rares ? Des vins naturels ? Des vins bio ? Des vins de Bordeaux ? Des vins de France ? Des vins du Portugal ? Des vins d’Afrique du Sud ? Des vins pas cher ? Ce serait pas mal de choisir… parce qu’une fois qu’on a choisi ce que l’on veut vendre, il faut s’assurer que l’on a bien accès aux vins en question, en quantités suffisantes et à des prix concurrentiels.

En gros, il faut pouvoir se procurer le vin à un prix qui permet de le vendre avec minimum 30% de marge, sans être plus cher que les concurrents. Simple, non ?

Pour un projet à lancer from scratch, il est vraiment important de commencer par identifier les vins que l’on souhaite vendre, car cela permettra ensuite d’identifier clairement la clientèle visée.