Les clients sont des gens qui boivent du vin et font leurs achats sur en ligne, jusque là, nous sommes d’accord. Mais la clientèle dépendra de la gamme de vin vendue. Pour les grands crus rares et chers, on visera une clientèle avertie et fortunée. Pour les vins d’une région en particulier, on visera les amateurs aux goûts bien définis. Pour les vins bon marché, on cherchera à toucher le grand public, la masse étant la clé de la rentabilité.

Une fois votre clientèle identifiée, un petit exercice quantitatif s’impose, en tenant compte, par exemple, des habitudes de consommation sur votre marché. Une boutique en ligne qui se concentre exclusivement sur le vin Japonais a peu de chance de rencontrer sa cible en Belgique.

Au niveau belge, par exemple, le vin français représente plus de 60% des ventes, c’est bon à savoir avant de tout miser sur les vins bulgares ou grecs.