Les vidéos Roadfrit pour promouvoir le vin, la gastronomie et le tourisme

705515662_640

Vous vous demandez peut-être comment assurer la promotion du vin, de la gastronomie ou du tourisme de votre région auprès des consommateurs belges. Les reportages vidéo Roadfrit vous offrent une solution créative et innovante de toucher un nouveau public sur les réseaux sociaux comme Facebook, Linkedin ou Instagram, les plateformes de diffusion de vidéos comme Youtube ou Viméo, et les sites web en général.

Le Roadfrit, c’est un roadtrip à la belge, filmé par une équipe de haut-vol, durant lequel nos compères Eric Boschman et Marc Roisin partent à la découverte d’une région, de ses boissons et de sa cuisine. Ambiance décalée, humour et contenu sont au rendez-vous pour le plus grand plaisir de leur large audience online.

Dans les différents épisodes, Eric Boschman et Marc Roisin dégustent, cuisinent et visitent de nouvelles régions, proches de chez nous ou très éloignées. Leur objectif? Dégoter et vous faire découvrir les meilleurs plans pour manger, boire et voyager.

Grâce à leur présence confirmée sur les réseaux sociaux complétée par un plan média adéquat, un épisode atteindra rapidement les 50.000, 100.000 ou même le million de vues à condition de s’en donner les moyens.

Vous souhaitez nous parler d’une destination, d’un produit ou d’une recette sympa pour le prochain épisode du #roadfrit ? N’hésitez pas une seconde à nous contacter pour prendre un café. Nos amis Eric Boschman et Marc Roisin sont toujours partant pour de nouvelles aventures et ouverts aux partenariats les plus créatifs.

Télécharger le Kit Média du Roadfrit

 

Dois-je utiliser la vidéo ?

Video ou pas

Vous vous demandez si l’utilisation de la vidéo a du sens pour votre business? La réponse est OUI! Les statistiques le démontrent, les contenus vidéos sont plus efficaces que tous les contenus textes, images ou liens combinés. Nous aimons tous regarder des vidéos et elles sont le moyen le plus efficace pour générer de l’engagement, de l’audience et des ventes.

Que vous gériez un commerce local (boutique de vins, fleurs ou chaussures), une salle de concert, un bar, un resto, une société de conseil ou une ONG, la vidéo est l’outil idéal pour communiquer vos messages à l’audience ciblée. Parmi les avantages de la vidéo, notons qu’elle se consomme sans effort, qu’elle se partage facilement, qu’elle allie information et divertissement, qu’elle véhicule des émotions, qu’elle permet de montrer son côté humain, qu’elle peut être spontanée et qu’elle demande peu de temps à la cible.

Mais pour profiter de tous ces avantages, il faut connaître son message et sa cible, sinon, on veut tout dire à tout le monde, et on rate tous les objectifs. Idéalement, vous travaillerez donc en suivant les différentes étapes ci-dessous.

OBJECTIF : quel est votre objectif? Gagner en visibilité et notoriété? Générer de l’engagement (ce qui devrait être un moyen et pas une fin en soi)? Augmenter vos ventes? Promouvoir un événement? Annoncer un nouveau produit?

CIBLE : quelle est l’audience que vous ciblez? Que dit votre message et à qui est-il destiné? En général, le message définit l’audience. Dans le cas d’un jeu éducatif par exemple, le message sur les vertus éducatives du jeu s’adresse aux parents alors que le message sur le côté fun du jeu s’adresse aux enfants.

MESSAGE : c’est ici qu’il faut trouver l’adéquation entre ce que vous souhaitez dire et ce que votre audience cible aime entendre, la zone commune entre votre objectif et votre audience.

VIDEO : le moment est enfin venu de définir le type de vidéo que vous souhaitez utiliser, son format, son contenu,… et finalement de créer cette vidéo.

PROMOTION : finalement, quand la vidéo est créée, il faut en assurer la promotion sur les réseaux sociaux, sur les plateformes de diffusions de vidéos, sur votre site, dans votre newsletter, partout où se trouve votre audience cible.

Mon objectif n’est pas de vous effrayer, mais bien de vous rappelez que si vous faites n’importe quoi, juste pour avoir une vidéo, comme d’autres font n’importe quoi juste pour avoir un site web ou une page Facebook, vous allez gaspiller votre argent et votre temps, ce qui n’est certainement pas votre objectif (et nous voici de retour à la première étape du processus!).